Skip to content

F.A.Q.

(Photo: Valérie Paquet)

J’ai créée cette section pour répondre aux questions que vous, mes lecteurs, me posez le plus souvent. Si votre question n’apparaît pas dans la liste, je vous invite à me contacter par email. Et si vous avez des questions un peu moins formelles, je vous invite à me les poser sur mon compte Formspring.

♥  ♥  ♥  ♥  ♥  ♥

Qu’est-ce que tu fais dans la vie?

Présentement je termine une formation en Art et Technologie des Médias au Cégep de Jonquière. Et comme Alain Gravel et Pierre Brassard (!) l’ont fait avant moi, j’ai choisi l’option journalisme.

Mais contrairement à la majorité de mes collègues, ce n’est pas le journalisme conventionnel qui m’intéresse le plus. Moi, c’est vraiment les arts qui me passionnent. Et, vous l’aurez deviné, il y a aussi la mode. Si bien que je compte m’inscrire en histoire de l’art à l’université l’an prochain.

C’est quoi ton blogue au juste?

C’est un ramassis de tout ce qui m’intéresse, de tout ce qui capte mon attention au jour le jour. Les choix éditoriaux, c’est moi qui les faits. Et il n’y pas de ligne de conduite précise: j’écris sur ce qui m’intéresse. Que vous trouviez ça assez sérieux ou non.

Mon blogue, c’est une occasion pour moi de vous partager mes découvertes et des anecdotes (racontables!) de ma vie personnelle. Les billets de blogue et les articles de journaux ne sont pas écrits de la même façon. Même si, au début, mes textes étaient écrits à la manière de ceux  qu’on lit dans les journaux conventionnels. Justement, si vous voulez lire des articles écrits par moi je vous invite à visiter le site web du journal La Pige ou de l’agence de presse Ipso Facto. Ce n’est donc pas sur le Culture Club que vous allez en trouver!

(Photo: Valérie Paquet)

Est-ce que je peux annoncer sur ton blogue?

Bien sûr que oui!  Et vous pouvez le faire à prix ultra-concurentiel en plus. Pour obtenir plus d’informations, je vous invite à consulter le document .pdf qui porte là-dessus en cliquant ici.

Si le document ne répond pas à toutes vos questions, veuillez entrer en contact avec moi par courriel.

Tu parles souvent de Valérie Paquet. C’est qui, elle?

Valérie, c’est une amie très sincère que j’aime beaucoup. Et comme elle a du talent, j’aime bien mettre ses photos de l’avant. D’autant plus que je lui sers souvent de modèle!

D’ailleurs, c’est aussi elle qui a développé la facture visuelle de mon blogue avec moi. Le graphisme et les retouches sur Photoshop, ça lui connait! Pour la rejoindre, elle dispose d’un compte Twitter.

Si tu fais des shooting, ça veut dire tu es mannequin?

Malgré mes 5’8″, je n’ai jamais vraiment voulu l’être. Premièrement, parce que je suis trop gourmande pour perdre les quelques livres qui me seraient nécessaire pour entrer dans une taille 2 ou 4. Et aussi, parce que la génétique ne m’a pas dotée d’un visage qui sort de l’ordinaire.

Si j’ai la chance d’être immortalisée sur de belles photos, c’est seulement parce que j’ai des amis photographes hyper-talentueux. Valérie Paquet et Olivier Gagnon, entre autre.

Tu sembles vraiment être une fille sympa. On pourrait sortir ensemble un jour?

Aussi étrange que ça puisse paraître, j’ai eu mon lot de fans masculins (et féminins) qui voulaient se rapprocher de moi le plus possible. Certes, c’est flatteur (même si je comprends absolument pas pourquoi), mais ça peut devenir un peu effrayant.

Ça fait que ma page personnelle de Facebook, je la garde pour moi. Pareil pour mon adresse que j’utilise pour me connecter à MSN Messenger. Mais si vous voulez « vous rapprocher de moi le plus possible », y’a toujours mon compte Twitter.

(Photo: Valérie Paquet)

Où est-ce que tu magasines?

Bien que je sois obsédée par ce que fais Charlotte Ronson, Betty Johnson et Marc Jacobs, je n’ai pas (encore) les moyens de me payer leur fringues. Budget réduit oblige, c’est chez H&M que je magasine le plus. Sinon, Zara, Simons et Urban Outfitters sont aussi des valeurs sûres. Tout comme la chaîne canadienne Jacob que j’apprends à redécouvrir.

Tu dis que tu es passionnée de musique. Tes artistes préférés?

Je suis fascinée par Lykke Li. Je me reconnais beaucoup dans ce qu’elle fait. Et comme je n’ai pas le talent (ou la détermination) qu’elle a, sa musique me fait beaucoup de bien.

Dans un esprit un peu plus rock, je suis fidèle aux gars de Franz Ferdinand depuis l’adolescence. Un espèce d’amour inconditionnel, sûrement parce que mes goûts musicaux d’adulte se sont façonnés à travers eux.

Sinon, Muse,  Jean Leloup, Alex Turner (Arctic Monkeys, The Last Shadow Puppets), The Hives, Mando Diao, Two Door Cinema Club sont quelques-uns des artistes  qui tournent  le plus dans mon iPod en ce moment.

(Photo: Valérie Paquet)

Et côté ciné?

Traitez-moi de quétaine tant que vous voulez, j’ai toujours adoré La mélodie du bonheur (Sound of Music) qui mettait en vedette Julie Andrews dans les années 1960.

Plus récemment, c’est Slumdog Millionaire qui m’a marquée. Pareil pour la bande sonore du film tout simplement géniale signée A.R. Rahman.

Mais comme je suis hyper-sensible, je limite ma culture cinématographique aux films non-violents. Au plus grand désespoir de mes prétendants qui trouvent ça plate de toujours aller voir des comédies romantiques ou des drames de mœurs. Les films de filles, j’aime ça. Et je l’assume totalement! Quelques-un de mes préférés? Forrest Gump, (500) Days of Summer, La fabuleux destin d’Amélie Poulin, 1981, C.R.A.Z.Y, La vie en rose, Breakfast at Tiffany’s… Vous voyez sans doute le genre.

Tu ne parles jamais de littérature. Est-ce que c’est parce que tu ne lis pas?

Ayant un horaire ultra-chargé et des projets qui naissent tout le temps, je suis la championne des livres commencés, mais jamais finis.

Mais ne venez pas croire que je ne lis pas pour autant. Entrer dans une tabagie (ou un tabac-presse, c’est selon) ou dans une confiserie me fait exactement le même effet. Je suis folle des magazines d’intérêts féminins. Et je dois en acheter cinq ou six par moi!

Où est-ce que tu habites?

Ça, c’est une question auquelle il m’est toujours difficile de répondre! Dépendamment du moment de l’année, j’habite Jonquière ou Québec. Mais je compte déménager à Lyon ou à Montréal après mes études en ATM.

%d blogueurs aiment cette page :