Skip to content

Douce et touchante Régine

12 juillet 2010

Régine Chassagne était accompagnée de Dominique Anglade, la présidente et porte-parole de l'organisme

Membre pilier et co-fondatrice de la formation montréalaise Arcade Fire, Régine Chassagne a profité de son passage au Festival d’été  pour lancer la fondation KANPE cet après-midi à Québec.

Bien que Régine soit originaire de la banlieue montréalaise – d’où The Suburbs comme titre pour le prochain opus d’Arcade Fire-, ses parents sont tout deux originaires d’Haïti.  Ce n’est donc pas un hasard si la musicienne de Arcade Fire qu’elle ait décidé s’engager personnellement à aider le peuple haïtien. Notamment, avec une chanson intitulée Haiti qui prend une toute nouvelle signification pour elle maintenant. Et maintenant, en faisant équipe avec son amie d’enfance, Dominique Anglade,  pour lancer un organisme qui « vise à prendre des mesures concrètes pour aider les plus démunis, à l’extérieur de Port-Au-Prince. »

Interrogée sur la manière dont elle allait gérer son temps entre Arcade Fire et la fondation KANPE Régine avait une réponse toute simple. « Ce n’est rien comparativement à ce que les haïtiens ont eu à vivre. »

Émue, elle a  tenu à rappeler à quel point le groupe dont elle fait partie (en l’occurrence, Arcade Fire) la soutenait dans ses démarches d’aide envers Haïti. D’ailleurs, il sera possible de faire des dons pour KANPE par SMS durant le spectacles sur les Plaines. Le mode de paiement sera annoncé durant le spectacle.

Win Butler, conjoint de Régine et frontman de Arcade Fire a répondu aux questions des journalistes tout de suite après la conférence de presse.

Le Culture Club a aussi cru bon demander à Régine Chassagne pourquoi Arcade Fire n’avait pas participé au téléthon organisé par TVA suite au tremblement de terre du 12 janvier dernier.Visiblement contente de s’être fait poser la question, elle nous a répondu ceci…

 » C’était difficile pour de savoir quoi faire quand le séisme est arrivé. Et c’était vraiment déchirant une partie de moi voulait se rendre là-bas et une partie de moi voulait faire des spectacles. Mais je me suis dit, que c’était plus difficile de rester tranquille maintenant, mais que je devais travailler pour le long-terme. Et comme on avait déjà commencé à faire KANPE, je voulais pas m’éparpiller à faire cinquante-six mille choses. Je me disais que lorsque l’attention médiatique serait passée, ça allait être important de ce concentrer là-dessus. »

En tout, Dominique et Régine estiment qu’une centaine de personnes sont impliquées dans le projet KANPE. Un support qui met définitivement un baume sur leurs plaies, étant donné que Dominique a elle-même perdu ses deux parents lors du séisme.

Advertisements
One Comment leave one →
  1. 12 juillet 2010 4:13

    Très belle initiative de sa part et de l’association KANPE !

    Je n’ai plus suivi l’actualité sur Haïti mais c’est vrai que les médias font un scoop dès que quelque chose de grave se passe, mais très vite ils n’en parlent plus, et c’est dommage !

    J’imagine que ça a du être dur pour elle lorsqu’elle a appris ce qu’il s’est passé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :