Skip to content

Critique: Lettres à Juliette

15 mai 2010
Vanessa Redgrave est vraiment touchante dans le rôle de Claire (Photo: Seville Pictures)

Vanessa Redgrave est vraiment touchante dans le rôle de Claire (Photo: Seville Pictures)

C’est pas un secret pour personne: j’aime les comédies romantiques. Et je l’avoue avec une petite gêne, parce que je sais à quel point ces films-là ont souvent mauvaise presse habituellement.

Justement, je reviens tout juste du cinéma Odyssée de Chicoutimi. Le film? Lettres à Juliette. Et comme à chaque fois où je vais voir un film d’amour, je m’attends à rêvasser un peu . Mais après les 15 premières minutes du film: déception. Je n’embarque pas du tout.

Dialogues prêchi-prêcha,  histoire invraisemblable, manque de rythme…  Et mieux ne vaut pas s’étendre sur les interminables scènes de bouffe qui ont valu au film une commandite des restaurant  Mikes. Il a donc  fallu attendre la deuxième moitié du film pour que l’histoire débute. Mais bon, ça valait la peine.

Immense coup de coeur pour cette histoire d’amour entre deux personnes du troisième âge. C’est rare de voir ça dans un film américain, et pourtant, on nous répète sans cesse que l’amour n’a pas d’âge. Oui, le jeu de cette vieille dame (le lifting en moins) était irréprochable. Et c’était rafraîchissant de voir ça à l’écran, pour une fois.

C'est loin d'être la meilleure performance d'acteur de Gael García Bernal (Photo: Seville Picture)

C'est Amanda Seyfried qui incarne le rôle principal du film (Photo: Seville Pictures)

3 commentaires leave one →
  1. Gilles permalink
    15 mai 2010 10:28

    Un film de fi fille ou j’aimerais???

    • 16 mai 2010 12:01

      Hummm. C’est pas mal un film d’intérêts féminins. Mais, ça dépend toujours de l’humeur de celui qui l’écoute!😉

  2. Koralie permalink
    15 mai 2010 10:47

    Je suis allée voir ce film hier soir. Je suis d’accord avec toi, ce n’était pas le meilleur film du siècle. Mais il m’a quand même donné incroyablement FAIM, et la réalisation était vraiment bonne. C’est définitivement un film de filles, quétaine à souhait… Mais on ne peut s’empêcher de rêver, nous aussi, d’avoir une histoire d’amour qui dure pendant si longtemps…

    Signé : Une fille célibataire qui attend avec impatience son prince charmant doté d’un cheval blanc (ou brun, comme dans le film).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :