Skip to content

Jour 3: Festival Regard

13 mars 2010

Hier soir c’était la quatrième compétition de Regard sur le Court-Métrage. Le film gagnant ne sera dévoilé qu’au dernier soir du Festival. Mais en attendant, voici le compte-rendu de mes impressions sur les différents films.

M’ouvrir, par Albéric Aurtenèche: Le propos d’un film est extrêmement lourd L’histoire c’est celle d’une jeune fille qui se mutile. Qui se coupe tellement et tellement souvent, qu’elle se retrouve à l’hôpital. Jeu impeccable pour la jeune Ariane Trépanier, on croit vraiment à sa détresse psychologique. Âmes sensibles s’abstenir.

Robe de guerre, par Michèle Cournoyer: Un dessin animé mettant en scène une femme, une femme qui porte la guerre en elle sous sa robe. Des images fortes. De quoi faire rougir de rage n’importe quel islamiste extrémiste du Moyen-Orient.

Robes de Guerre (Photo: ONF)

Mohammed Rewind, par Arnaud Bouquet: L’Intifada en Palestine, comme si vous êtiez là. Ou plutôt, comme si vous êtiez le cameraman qui capte les images.

La Patrona, par Lizzette Arguello: L’histoire de ces femmes qui tire de la bouffe aux clandestins qui voyagent en train. Filmé avec une caméra VHS par une main nerveuse, on se demande un peu pourquoi le Festival a choisi de présenter ce court-métrage.

Interior Bajo Izquierda, par Diego Vegal Vida: La vie d’un couple d’Amérique Latine démuni qui cherche à en finir avec la vie. Tout ça, parce qu’ils ne trouvent plus leur télécommande et qu’ils sont pognés sur un poste religieux. Du moins, c’est ce que j’en ai déduit…

Une image de Madagscar, carnet de voyage (Photo: Cartoon-Media.be)

Madagascar, Carnet de voyage, par de Bastien Dubois: Dessin animé franchement réussi. Ils ont réussi à recréer l’ambiance du Madagascar avec des couleurs, de la musique, des accents. On a l’impression d’y être un peu.

Succès, par Diederik Ebbinge: C’est le premier film qui a réussi à arracher les rires des spectateurs. Un court-métrage rigolo au dénouement complètement innattendu. Mon coup de coeur!

The Armoire, par Jamie Travis: Malgré quelques longueurs, l’Armoire est excellent. Portrait d’un enfant troublé par la mort de son ami. La raison de la mort du petit Tony bouleverse, mais fait rire en même temps. Les enfants peuvent être si cruels!

Une scène de The Armoire (Photo: TheArmoire.ca)
Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :