Skip to content

Rencontre avec le groupe Chinatown

9 juin 2009


Il est volubile, un tantinet verbeux, mais il n’en demeure pas moins d’une simplicité et d’une gentillesse désarmante. Résumé d’une entrevue qui a pris les airs d’une conversation impudique avec Pierre-Alain Faucon chanteur du groupe Chinatown.



Bien que ce soit un cliché, mon entretien avec Pierre-Alain n’aurait pas été complet si je ne lui avait pas demandé pourquoi sa formation a choisi de s’appeler Chinatown. Parce que bon, avouez que ça peut avoir l’air arrangé avec le gars des vues quand on sait que le groupe montréalais a commencé sa carrière avec rien de moins qu’une tournée en Chine.



Pourtant, Pierre-Alain assure que le nom trottait dans leur tête bien avant qu’ils décident d’aller jouer en Chine. « C’était le rêve de Félix depuis vraiment longtemps d’avoir un groupe qui s’appelait Chinatown. Il trouve que ça sonne bien. », dit-il.



Ce n’est que 2 ans après la formation du groupe que l’opportunité d’aller jouer là-bas s’est présentée par l’entremise d’une amie de leur guitariste Julien Fargo qui travaillait à l’Alliance Française de Beijing. « Elle l’avait mis au courant que c’était le mois de la Francophonie en Chine et qu’ils faisaient venir des groupes français pour jouer. », raconte Pierre Alain.



Et même si le chanteur se montre bien modeste lorsqu’il parle de cette tournée, reste-t-il que le groupe Chinatown était le seul représentant du Canada lors de l’événement. En fait, la formation montréalaise a eu droit à une subvention du gouvernement Harper pour aller faire rayonner la culture franco-canadienne à l’autre bout du monde. Comme quoi, parfois ça paye de choisir de chanter en français quand on vient du Québec.


À ce sujet, Pierre-Alain m’a justement confié qu’il n’est pas du tout à l’aise avec l’anglais. « Je me sens plutôt clown quand je parle anglais.», avoue-t-il.



Dans une toute autre optique, le frontman de Chinatown m’a aussi confié que le clip de leur single Apprendre à danser allait bientôt être diffusé sur les ondes de Musimax et de Musique Plus. « J’étais sûr que ça allait être poche. C’était catastrophique. Pis en regardant le résultat, je me suis dis Wow, c’est cool. », dit-il. «C’est un premier vidéoclip assez standard. Il est très bien fait et la qualité de l’image est cool. Et nous, on est pas antipathiques pantoute », a-t-il rajouté.



Si vous voulez découvrir le pop-rock romantico-ludique de Chinatown, c’est un rendez-vous le 3 juillet prochain à Woodstock en Beauce puisque le groupe sera de passage sur la scène Sirius. Et d’ici là, on se procure le disque ou on le télécharge… légalement!


Advertisements
One Comment leave one →
  1. Anonymous permalink
    10 juin 2009 1:51

    Woa, tournée en chine, pour des francais, c'est chanceux! 🙂 Merci encore pour cet article interessant CatherineP-A.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :