Skip to content

Entrevue exclusive avec The Spleen

1 juin 2009

<!–[if gte mso 9]> Normal 0 21 MicrosoftInternetExplorer4 <![endif]–> <!–[if gte mso 10]> /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name: »Tableau Normal »; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent: » »; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family: »Times New Roman »;} <![endif]–>

Il est autodidacte, il est ultra-sympathique, mais il est surtout le chanteur d’un des groupes québécois les plus en vue en ce moment. Francis Frenette nous partage avec grande modestie ses impressions face à tout ce qui lui est arrivé dans la dernière année.

 

 


 

Un mois après leur première prestation au Centre Bell, le chanteur de The Spleen semble encore flotter sur un nuage. « Entendre 7 ou 8 000 personnes qui crient en même temps, y’a rien pour décrire ça. C’est vraiment fou. », dit-il encore avec beaucoup de fébrilité dans la voix.

 

 


 

Pourtant, Francis m’a confié qu’il ne s’attendait pas à grand-chose de cette première partie de Marie-Mai. « Au début les gens se sont mis à crier. Je pense qu’ils croyaient que c’était Marie-Mai, mais après la première chanson ils ont bien vu que c’était pas elle! », raconte-t-il en riant. Heureusement pour Francis, son groupe n’était pas complètement inconnu du public de Marie-Mai. « Quand notre single Get Over You a commencé, les gens se sont mis à crier. J’étais content et surpris que les gens embarquent autant! », avoue-t-il.

 

 


 

En fait, il faut dire que c’est toute la scène musicale du Québec qui a été secouée le 20 mai de l’an dernier quand The Spleen a lancé son premier album. Encensés par la critique, la quintette de Portneuf possède selon plusieurs un potentiel international comparable à Simple Plan, mais dans un autre genre. Quand j’ai demandé à Francis ce qu’il pensait de tous ces bons commentaires, il m’a répondu que « pour l’instant, son rêve c’était de vivre de sa musique ».

 


 

Vous aurez sans doute remarqué que The Spleen œuvre dans un style beaucoup plus mélodique et Britpop que la grande majorité des groupes nord-américain. Souvent comparés à Muse, Coldplay et The Killers, le chanteur de la formation se veut toutefois bien modeste. « Quand tu te fais comparer à ces groupes-là, c’est juste vraiment flatteur », dit-il.

 


 

Toutefois, j’ai eu la vague impression de m’aventurer dans un terrain périlleux lorsque j’ai demandé à Francis ce qui différenciait The Spleen aux groupes britanniques auxquels on les compare. Visiblement, personne ne lui avait jamais posé la question, mais on lui pardonne étant donné qu’il conduisait. « Excuse moi, je conduis en même temps que je te parle. J’espère que je n’aie pas trop l’air incohérent. », a-t-il dit en rigolant.

 


 

Après un petit moment de réflexion, il m’a répondu que c’est le fait que chaque membre du groupe ait un bagage musical différent qui créé un son qui leur est propre. Et on le croit bien, quand on pense au fait que Vivianne la claviériste a eu une formation en piano classique et que Julien le guitariste a des goûts un peu plus rock.

 


 

Comme quoi The Spleen a vraiment de quoi redonner la foi à ceux qui ne croient plus au talent d’ici. En attendant que leur musique rayonne à l’international, on pourra voir le groupe en compagnie de Metric au Festival d’été de Québec. C’est donc un rendez-vous le 16 juillet prochain à l’Impérial dès 20h.

One Comment leave one →
  1. Elliot permalink
    28 juin 2009 7:40

    Très bon band. Pour les avoirs entendu reprendre une chanson de Muse en plus de leurs compositions à eux. Ils non pas seulement l'étoffe de ces bands, ils les interprètent à merveille. On ne voit pas beaucoup de groupe venant de la région de Québec même. Un groupe qui perce pour son talent et non pour sa popularité (l'un ne vient pas toujours avec l'autre),malgré que pour eux sa ne saurais tarder. J'admire ce groupe bien d'ici qui à le calibre d'aller bien loin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :